Tir à l’arbalète : comment choisir son équipement

0
233
views
tir à l'arbalète
Crédits : Pixabay

Arme très ancienne datant du 5ème siècle av. J.-C, l’arbalète a vu le jour en Chine. À l’inverse de l’arc qui tire avec des flèches, il tire un carreau d’arbalète. Aussi, l’arbrier maintient la force physique du tireur, mais non de la corde. Actuellement, le tir à l’arbalète est toujours pratiqué, surtout dans l’univers de la chasse, mais aussi des tirs aux cibles. Si vous souhaitez vous adonner à cette discipline, on vous guide pour choisir votre équipement.

Les différents types d’arbalètes

  • L’arbalète recurve ou classique: C’est le premier modèle disponible sur le marché. D’ailleurs, c’est le plus simple à entretenir. L’arbalète à branches courbées comprend un arc, une corde, un fût et un mécanisme de détente. Elle est surtout employée pour les tirs de loisirs. Vous n’aurez aucun mal à trouver des modèles robustes, simples et épurés. Il n’y a donc pas de câbles ou de poulies à régler. Toutefois, les arbalètes classiques ont une portée plus faible et une puissance plus ou moins élevée.
  • L’arbalète compound ou à poulies: Ce modèle est prisé pour les tirs sportifs en compétition ou pour les parties de chasse en raison de sa légèreté et de sa vitesse. Il est donc fait pour les spécialistes de haut niveau. Son arc est moins large, et sa résistance est plus faible. Mais l’arbalète à poulies est la plus puissante et plus ergonomique. Certes, elle est difficile à régler au début, mais elle a l’avantage de s’armer aisément, c’est important pendant la chasse où il faut privilégier le temps d’armement.

Le bon choix d’une arbalète

Quand on choisit une arbalète, il faut trouver le bon compromis entre la précision et la puissance. Cependant, ça dépend également de la morphologie, du niveau de pratique et de l’activité. Pour l’utilisation, ça dépend : tir à la cible ou arme de chasse. Ainsi, si c’est pour chasser, le mieux est de favoriser la puissance, et pour les activités sportives, c’est la précision. Quoi qu’il en soit, plus l’arbalète est puissante, plus la flèche lancée va atteindre la cible. À noter que les arbalètes modernes sont capables d’atteindre un cerf à 60 m, mais ça demande des efforts et de l’expérience. Concernant les matériaux de fabrication, plusieurs choix existent entre le plastique renforcé, les matériaux composites ou le bois léger. Néanmoins, plus l’arbalète est lourde, plus elle pourra se stabiliser facilement avec des tirs plus précis.

Le cadre légal concernant l’arbalète

arbalète
Crédits : Pixabay

En France, le décret n° 2013-700 du 30 juillet 2013 concernant les armes modernes sur le site legifrance classe l’arbalète dans la catégorie D-2. Il annonce que c’est arme blanche en détention libre. Il n’y a donc aucune condition, à moins d’être majeur. On n’a pas besoin de licence de tir ou de permis de chasse. Notons également que le décret n’impose rien quant à son stockage. Cependant, elle ne doit pas être transportée chargée ou prête à l’emploi dans un endroit public. Donc, lors de son transport, il faut le démonter et le ranger dans un sac. Précisons encore que la chasse à l’arbalète est prohibée en Hexagone, que ce soit dans un lieu privé ou non.

Source principale de cette actualité :