Un business analyst : c’est quoi ?

Un business analyst : c’est quoi ?

13 janvier 2022 Non Par mediaslibres

La réussite d’un projet au sein d’une entreprise dépend en grande partie de la prise de décision effectuée par ses dirigeants. Cette prise de décision, dans l’ère où nous vivons, à l’apogée du Big Data et de la numérisation, repose beaucoup sur les données en grande quantité que la société récolte. Décortiquer et analyser ces derniers est important pour pouvoir espérer une évolution conséquente. Le business analyst œuvre justement, avec ses collaborateurs, dans le but d’atteindre cet objectif.

En effet, un business analyst occupe un poste clé au sein de l’entreprise, car il sert de liaison entre les métiers. Ainsi, il fait en sorte que les projets menés auprès de toute la société se déroulent sans encombre. Il aide dans l’établissement et l’ajustement de la stratégie à adopter après avoir analysé les données issues des systèmes d’information.

Découvrons ce métier, ses rôles, ses missions, les qualités requises pour le devenir, ses revenus et la voie à suivre pour devenir business analyst.

Qui a besoin d’un business analyst ?

Le business analyst, également appelé analyste d’affaire ou consultant fonctionnel, est maintenant présent dans tous les secteurs d’activité. En effet, que ce soit une entreprise qui œuvre dans le secteur médical ou bien une société dans le domaine de l’informatique, elles ont toutes besoin d’un business analyst pour le bon fonctionnement de leurs activités.

Dans la majorité des cas, les consultants fonctionnels sont employés par des cabinets d’audit. Toutefois, les entreprises qui possèdent de nombreuses filiales et qui intègrent un département d’audit interne peuvent également engager ce type de profil pour augmenter leur taux de réussite. Il est aussi souvent associé à la direction financière de l’entreprise afin d’optimiser leur rendement.

Le business analyst intervient auprès de chaque département qui se trouve dans la société et collaborent étroitement avec ses dirigeants.

Quels sont ses rôles ?

Tout d’abord, le rôle principal d’un business analyst est d’aider l’entreprise qui l’emploie à atteindre l’objectif fixé par celle-ci. Dans l’exercice de sa fonction, il va faire partie des acteurs principaux sur lequel repose la réussite ou l’échec d’un projet.

Pour cela, il aura le rôle d’identificateur des besoins de la société. Il devra cerner un à un les besoins fonctionnels de chaque métier. Il va puiser auprès de la source même des informations. Il effectuera des analysés pour identifier les lacunes à combler et les aspects à améliorer. Il proposera et mettra à disposition de chaque département les ressources nécessaires afin que le projet se concrétise.

Le business analyst accompagnera le projet et chaque participant du début à la fin. En effet, il jouera le rôle de gestionnaire de projet, sans pour autant piétiner sur les rôles du chef de projet. Il œuvrera surtout dans la supervision des directives qu’il a établie avec les dirigeants, que ce soit aux dimensions matérielles, humaines ou financières.

Il occupe également le rôle d’intermédiaire, c’est-à-dire qu’il communiquera beaucoup avec chaque métier et chaque personne qui prendra parti dans le projet de l’entreprise. Il passera donc la majorité de son temps à échanger avec ces derniers.

Quelles sont les missions d’un business analyst

Les missions d’un business analyst peuvent être résumé comme suit :

  • Analyse des systèmes existants au sein de l’entreprise ;
  • Analyse des besoins de chaque métier ;
  • Recherche des solutions adaptées à chaque besoin cité par ces derniers ;
  • Mise en place des stratégies à suivre dans la réalisation de la solution ;
  • Recueil des données nécessaires ;
  • Analyse de ces données ;
  • Identification des KPI (Key Performance Indicators) ;
  • Réalisation du cahier des charges ;
  • Réalisation des tests fonctionnels ;
  • Automatisation des rapports à l’aide d’outils tels que Power BI, QlikView, etc. ;
  • Contrôle des données qualitatives et quantitatives de la société ;
  • Gestion des ressources matérielles, financières et humaines ;
  • Communication de l’évolution du projet aux dirigeants ;
  • Veille technologique sur les outils à employer.

Quelles qualités faut-il posséder ?

Un business analyst doit posséder plusieurs qualités qui fera de lui un couteau suisse sachant s’adapter à chaque cas d’utilisation. En effet, puisqu’il intervient sur chaque niveau de la mise à disposition de la nouvelle solution mise en place au sein de l’entreprise, il devra donc savoir manier chaque aspect à la perfection.

En premier lieu, il doit posséder une bonne capacité de communication, car il intervient au sein de tous les départements. Dans le cadre de son poste, il devra s’entretenir avec tout le monde à mainte reprise, à savoir piloter des réunions. Lorsqu’il recueille les informations qu’il jugera pertinentes pour le projet, il va mener une sorte d’enquête auprès des principaux concernés. Il devra par la suite émettre ses suggestions auprès des chefs de département et de la direction générale. Il tiendra également ces derniers au courant de l’évolution de la solution, ce qui fait que cette qualité est primordiale pour être un bon business analyst.

Il doit aussi connaitre sur les bouts des doigts le secteur d’activité de l’entreprise dans laquelle il travaille. En effet, sans cette qualité, il ne pourra pas percevoir de bon angle les enjeux de la société. Il ne sera donc pas en mesure d’apporter les solutions adéquates qui orienteront la prise de décision des dirigeants.

Le business analyst doit faire preuve de créativité, de haut discernement et d’ouverture d’esprit pour pouvoir innover les solutions qu’il apporte à ses collaborateurs.

Il faut également qu’il maitrise les outils et les techniques qu’il devra utiliser lors de la réalisation du projet. En effet, dans l’exercice de ses fonctions, il va utiliser certains outils et langage tels que les langages de programmation comme Scala, Python ou Java, les outils de gestion de base de données tels que SQL ou Oracle, les outils d’analyse tels que MS Excel, les outils de Data Visualisation telle Tableau Software ou QlikView et les outils Big Data tels que Hadoop ou Spark.

Combien gagne-t-il ?

Le poste de business analyst est de nos jours très demandé. Il est donc assez bien rémunéré. Et plus vous avez de l’expérience que ce soit dans un secteur d’activité ou dans le monde de la Data en général, plus le salaire devient intéressant.

À l’heure actuel, les postes à pourvoir sont nombreux, plus de 7600 sur Indeed et plus de 6800 sur Glassdoor. Cela démontre que les business analyst sont de plus en plus recherché afin d’étoffer l’équipe des entreprises.

Quant à la rémunération, en se basant sur le montant donné par Indeed, elle est de 42 979 euros par an. Et selon le site Glassdoor, le salaire minimum est d’environ 34 000 euros par an, la moyenne est d’environ 42 000 euros par an et le salaire maximum est estimé à environ 58 000 euros par an.

Comment devenir business analyst ?

Si ce métier vous intéresse, sachez que pour pouvoir prétendre à ce poste, il faut avoir suivi des formations aboutissant à un BACC+5. Il faut donc suivre des formations telles que les Masters 2, les IEP, les MBA ou des formations en école de commerce ou de finance. Toutefois, quelqu’un qui possède une solide expérience dans le secteur d’activité ou dans la Data peut être sollicité par une société s’il possède les qualités requises afin de bien mener ce travail.

Vous pouvez également vous former auprès des MOOC tels que celui de MIT et des formations gratuites telles que celles proposées par IBM Big Data si vous souhaitez accéder à ce poste sans pour autant investir une somme conséquente.

Acquérir certaines certifications comme l’International Institute of Business Analysis (IIBA) ou l’International Requirements Engineering Board (IREB) vous aidera sans doute à être accepté comme business analyst.