Dents de sagesse, comment savoir s’il faut les extraire ?

0
400
views
dent de sagesse
Crédits : Twenty20

C’est souvent à l’âge adulte, vers 17 ans, que les dents de sagesse sortent. Ce sont dents comme les autres, et il n’est systématique de les enlever. Si elles poussent bien avec une bonne croissance à l’arrière des mâchoires, on peut les garder, sinon il faut les extraire. Dans quel cas faut-il alors retirer les dents de sagesse ?

C’est quoi une dent de sagesse ?

La dent de sagesse que l’on appelle aussi dent de 20 ans en Turquie ou dent de l’amour en Corée est une troisième molaire qui se trouve au fond de l’arcade dentaire. C’est la dernière dent permanente à apparaître dans la bouche. La majorité d’entre nous possèdent 4 dents de sagesse : deux en haut et deux en bas, mais il n’est pas rare qu’il n’y ait que 1, 2, 3 ou aucune. Généralement, la dent de sagesse apparaît à l’âge adulte, mais sa position et le manque de place peuvent faire en sorte qu’elle ne sort pas ou qu’elle sort des gencives de manière partielle. Ainsi, leur extraction est souvent nécessaire, car elle peut causer des douleurs et dégâts aux dents à proximité ainsi que d’autres soucis comme les caries et les infections. Toutefois, si la dent de sagesse sort et se positionne normalement, il n’est pas utile de l’enlever, mais il faut faire un suivi adéquat pour voir son progrès. C’est uniquement grâce à des visites régulières chez le dentiste qu’on peut suivre l’évolution des dents et de savoir s’il faut enlever une dent de sagesse ou non.

Les signes à surveiller

dents de sagesse
Crédits : Twenty20

Les dents de sagesse incluses dans l’os peuvent provoquer des soucis. Les signes les plus fréquemment rencontrés sont une enflure au niveau des mâchoires, des douleurs à la mâchoire, la dent de sagesse ou une dent adjacente douloureuse, un mauvais goût dans la bouche avec une mauvaise haleine, des gencives enflées, rouges et douloureuses à la périphérie de la dent de sagesse… Si vous constatez un de ces symptômes, il vaut mieux allez un dentiste comme Ari Elhyani afin d’établir la cause et le plan de traitement qui est généralement l’extraction de la dent de sagesse. Cependant, si n’y a aucun symptôme, certaines dents de sagesse incluses sont asymptomatiques et à l’origine de plusieurs complications comme les dommages aux dents voisines, les caries, les kystes, la maladie des gencives…

L’extraction de la dent de sagesse

L’extraction de la dent de sagesse est une opération chirurgicale qui se passe en clinique ou en hôpital. Si les 4 dents de sagesse sont à enlever, c’est à faire en une seule fois. Il est possible de faire une anesthésie générale. À noter que si ça se passe dans un cabinet dentaire, l’anesthésie locale ou locorégionale est privilégiée. Le dentiste prélèvera 2 dents de sagesse du même côté et attendra un mois pour retirer les 2 autres. Après l’intervention, il peut y avoir un œdème ou une douleur avec une joue enflée au réveil. Mais ça estompe après 2 jours. Toutefois, le chirurgien donne des anti-inflammatoires afin de réduire l’œdème, des corticoïdes et des antibiotiques pendant 6 jours. Néanmoins, le meilleur anti-inflammatoire reste la fameuse poche de glace.

Source principale de cette actualité :