L’hoverkart, un accessoire pour hoverboard qui fait fureur

L’hoverkart, un accessoire pour hoverboard qui fait fureur

16 avril 2019 Non Par Alexis

Le hoverkart, aussi appelé hoverboard kart, est une invention novatrice qui permet de transformer un hoverboard en kart. Vendu sous forme d'accessoire qui vient se monter à un hoverboard, il vous permet de rouler non plus debout, mais assis ! Cela facilite donc l’équilibre qui, il faut l’avouer, peut se montrer quelque peu précaire sur un hoverboard.

La vitesse maximale quant à elle déprendra avant tout du modèle d'hoverboard utilisé et de ses performances. Certains modèles peuvent dépasser les 20km/h, de quoi garantir de bonnes sensations.

Comment marche un hoverkart ?

Première chose à savoir, il vous faudra obligatoirement un hoverboard puisque les hoverkarts se vendent sous forme de pièces en kit à monter et qu’ils ne contiennent pas de moteur. Un peu de bricolage (de niveau débutant, n’ayez crainte) sera nécessaire afin de transformer votre vieil hoverboard en un kart flambant neuf.

Ces accessoires pour hoverboard ajoutent donc un siège baquet et une roue supplémentaire (voir une paire de roues supplémentaire pour certains) à votre hoverboard, ce qui permet d’assurer une stabilité et un confort améliorés.

Des leviers de contrôle et un levier de freinage avec poignées sont également présents et vous permettent de contrôler votre kart comme bon vous semble. À noter que certains kits (généralement hauts de gamme) proposent un volant à la place des traditionnels leviers, de quoi proposer une autre sensation de conduite à ceux qui pencheraient plus pour un volant traditionnel.

Les différents types de hoverboard kart

Il existe à l’heure actuelle deux catégories principales de hoverkart qui ciblent chacune un profil de conducteur bien particulier.

Les hoverkarts traditionnels

Les hoverkarts « traditionnels » désignent souvent les modèles qui ont été pensés pour être principalement utilisés en milieu urbain. Ce sont les karts les plus répandus et les premiers à être apparus sur le marché. Ils sont reconnaissables grâce à leur(s) roue(s) qui en dure ou en gomme.

Si vous souhaitez conduire en ville et atteindre de grandes vitesses, alors opter pour un hoverkart classique est un choix judicieux.

Les hoverkarts tout-terrain

Comme leur nom l’indique, les hoverkarts tout-terrain permettent de conduire sur de nombreux types de terrains, allant des sentiers battus aux chemins de campagne irréguliers. Ils sont généralement reconnaissables par leurs grandes roues gonflées qui diffèrent aussi bien visuellement qu’au niveau des sensations de celles de karts traditionnels.

Les kart tout-terrain s’adressent donc tout particulièrement à un public mordu de sensations fortes qui prévoit de rouler ailleurs qu’en ville. À noter que de nombreux kits tout-terrain disposent de doubles suspensions : un élément crucial à avoir si vous prévoyez de faire du hors-piste.

Comment choisir son hoverkart ?

Il faut savoir que, comme dans toutes les disciplines, il existe des kart pour hoverboard bas de gamme qui se montreront plus frustrants qu’autre chose. Évitez donc les modèles anormalement peu chers et préférez les sites spécialisés.

Les premiers prix (pour un hoverkart convenable) se situent généralement vers les 50€ et peuvent monter jusqu’à plus d’une centaine d’euros pour certains modèles hauts de gamme. Si vous ne disposez pas d’hoverboards, sachez qu’il existe des packs qui incluent un hoverboard et un kart kit, ce qui peut se montrer être un choix à la fois avantageux et pratique pour ceux qui souhaite se lancer dans l'aventure.

Évitez également les kits qui ont des roues minuscules de type caddie de supermarché : les sensations seront très désagréables et votre kart pourra se retrouver bloqué face à des obstacles pourtant simples à surmonter avec un meilleur modèle.

La taille des roues est également à prendre en compte puisqu’il est généralement conseillé de partir sur un modèle qui dispose d’une roue avant de taille similaire (ou légèrement plus petite) que celles de votre hoverboard afin d’éviter une différence de hauteur trop conséquente entre l’avant et l’arrière du hoverkart.  

Vérifiez que la barre centrale, qui relie la roue avant à la partie arrière du kart, est renforcée afin de garantir une durée de vie conséquente et éviter les mauvaises surprises lors de la conduite.

L’élément le plus important reste cependant le siège (ou l’assise) en lui-même puisqu’il s’agit de l’endroit où vous passerez le plus clair de votre temps. Ne faites surtout pas l’erreur de prendre un siège trop petit : préférez plutôt les sièges larges qui disposent d’un grand dossier pour un confort optimal.

De plus, certains sièges sont montés sur des suspensions, ce qui permet au conducteur d’être surélevé et donc d’avoir une meilleure visibilité.

Vous savez désormais tout sur les hoverkarts. Si vous souhaitez en acquérir un, n’hésitez surtout pas à vous informer, consulter des tests et lire les avis des utilisateurs afin de partir vers un modèle qui satisfera pleinement vos besoins.

A noter que ce type d'accessoire, s'il garantie plus de sécurité pour l'enfant, n'enlève pas tout risques de chute non plus. Prenez les devants et munissez vous d'une assurance si vous en avez les moyens.