Le conflit nord-coréen fait beaucoup de débats sur la scène internationale

0
537
views

Avant que les ouragans et les séismes ne frappent les côtes du Texas (Harvey) se dévastent les plages et les villes des villes d’outre-mer françaises comme la Guadeloupe (Irma) ou que le sol ne se mette à trembler à Mexico, ce sujet politique était à la une de tous les journaux internationaux, car c’est un fait inquiétant. Il s’agit bien entendu du conflit nord-coréen qui a entrepris des essais de missiles balistiques par-dessus le nord du Japon.

Une nouvelle qui fait des remous sur la scène internationale

Les premiers qui ont réagi à cette manœuvre ont bien entendu été les habitants du pays du soleil levant, mais l’Amérique ainsi que l’ONU sont aussi concernées. La France dénonce cet acte au vu des actualités, mais se pose d’abord sur un plan stratégique en tant qu’observateur mais aussi en tant que soutien au reste du monde qui s’oppose à la Corée du Nord, ou du moins à la non-utilisation de l’arme nucléaire.
Je vous conseille de bien survivre les informations politiques du genre, car il est important de toujours se tenir au courant sur les nouvelles du monde. En effet, ce conflit politique est assez alarmant dans la mesure où les missiles tirés deviennent de plus en plus performants dans leur précision de tire, par rapport à une longue distance.

Des discussions et des débats qui n’ont pas eu de suite

Les décisions des politiciens ne se sont pas fait attendre concernant ce fait d’actualité, mais aucune réelle action n’a encore été entreprise. Ce sont des débats et des discours lancés qui ont été les tenants de début de tirades médiatiques.
Je ne veux ni infirmer, ni confirmer une réelle menace de ce pays asiatique, mais il faut tout de même rester vigilant et éviter par exemple tout déplacement vers cette partie du globe pour les touristes étrangers. Quand les tenants du pouvoir dans le monde entrent en conflits, c’est bien souvent les populations et l’environnement qui en payent le prix fort.

Des informations journalistiques qui effraient plus au lieu d’informer

Je n’ai rien à redire par rapport à ce que les journalistes du monde entier ont déjà décrit sur cette affaire, mais en tant qu’internaute, je tiens tout de même à dénoncer l’emploi de termes péjoratifs à l’excès fait par les médias. En effet, le fait de décrire les faits est suffisant. Mais quand il s’agit d’engager des débats traitants de politique qui sont organisés par des experts spécialisés dans différents domaines, ce n’est plus nécessaire de garder votre poste de TV ou votre ordinateur allumé, car ce n’est qu’un déballage d’informations posthumes.
C’est là un aspect des médias français que je n’apprécie guère, c’est-à-dire le fait de dramatiser les choses et de faire des spéculations à outrance qui effraie plus les personnes au lieu de leur donner une réelle information. Parler pour ne rien faire a toujours été le panache des politiciens du monde entier, mais même quand il s’agit d’informations médiatiques, c’est à vous dégouter du Journal.
Le conflit nord-coréen est une affaire grave, mais tant que ce ne sont pas les véritables dirigeants politiques qui font de réelles déclarations, tous les débats d’informations ne devraient pas être pris au pied de la lettre. Chacun devrait se faire sa propre appréciation.

Source principale de cette actualité :

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.